Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



C'est le jour J et pour deux raisons , la première celle de la fête des mères , donc Bonne Fête à toutes les mamans ( ainsi qu'à la mienne Bonne fête maman , bisou joue joue ^^)... et la deuxième pour la continuation du jeu Passe par chez moi il y fait bon , de Philou  .

Rappel des faits :  Utiliser un produit de la région du Bloggeur choisit de la précédente session , et réaliser une recette avec ce fameux produits en compagnie d'un ou deux autres bloggeurs .

J'ai pour m'accompagner  trois femmes ,
Mamina : Et si c'était bon Marie-France : Une cuillerée pour papa et Alice : avocat et chocolat  , nous formons donc un quatuor de charme pour vous livrer nos mystérieuses recettes ...



Le fameux produit en question , vient de ma région Les yvelines ... Quant j'ai commencé a rechercher ce que j'allais pouvoir utiliser , j'étais un peu perdue , car dans les yvelines il n'y a guère d'ingrédient particulier ... j'en ai alors parlé à une copine habitant elle même la région et elle me dit tout simplement , mais pourquoi tu ne choisirais pas Le noyau de Poissy ???? Ben oui tiens pourquoi j'essayerais pas !! ^^ Tout simplement parce que je ne connaissais pas ;-) Donc au passage , merci Catherine !! 


Voici quelques informations sur cette liqueur presque ancestrale et médaillée . 

   

Quand et à qui vint l'idée d'utiliser l'amande si parfumée de l'abricot ? Nul le sait avec certitude .Il semblerait que dès 1698 , une aubergiste Madame Suzanne , proposait le Noyau de Poissy à ses clients dans son établissement et qu'il était de pratique courante au 18 ème siècle , que la liqueur à base de noyaux de fruits , fabriquée à Poissy soit servie dans les auberges et hôtelleries fréquentées chaque jeudi par les nombreux vendeurs et acheteurs du marché aux bestiaux .


Et si les deux liqueurs Noyau de Poissy (Sceau de Saint Louis et Gobelet d’Argent) sont aujourd’hui fabriquées  par la même société, ce ne fut pas toujours le cas.

UN SEUL NOYAU
Vers le milieu du XVIIIè siècle, Léon VIOLLEAU s’installe à Poissy comme marchand épicier avec son fils Ambroise qui lui succèdera en 1800. Ils demeurent à l’angle de la rue de Paris (actuelle Rue du Général de Gaulle où se situe, aujourd’hui encore, la distillerie du Noyau de Poissy). Marguerite Violleau (fille d’Ambroise) loue la maison à Alexandre DELPORTE à la mort de son père (1825). Celui-ci exploite la liqueur de Poissy.

Vers 1826, le fabricant, Alexandre DELPORTE, reçut de la Duchesse de Berry, belle-fille du Roi Charles X, un gobelet d’argent en récompense pour la qualité de sa liqueur, d’où son nom « Noyau de Poissy au Gobelet d’Argent ».

Mais la famille Delporte doit quitter Poissy en 1855. Louis Amédée LEGAY lui succède. Son gendre, Auguste Duchemin, le seconde avec compétence. En 1882, la veuve DUCHEMIN revend le fonds de commerce à Alphonse Louis DUMONT, lequel s’emploiera à promouvoir sa liqueur comme étant le « Véritable Noyau de Poissy ».




Celle que nous utiliserons aujourd'hui est la liqueur ambrée , qui ressemble de part son arôme un peu  à l'amaretto ... Je l'ai découverte et je l'apprécie beaucoup maintenant , vous pouvez en avoir la certitude ...Mais attention sans abus ^^



Passons maintenant côté fourneaux pour découvrir ma recette :


Après avoir trempé mes lèvres dans ce délicieux nectar , une idée m'est venue tout de suite ! Déjà il s'agirait d'une recette sucré / salé ... Ensuite je me suis demandé quelle viande se marierait bien avec... et mon esprit c'est tout suite  penché vers le canard ... qui se prête si bien à ce mariage , canard à l'orange , aux raisins ou tout autre fruits .... Le point de départ est donné , ce sera donc un plat  avec canard , j'imagine déjà la construction de la recette ...

Ingrédients utilisés les filets de canard , façon laqués avec un râpé de pomme de terre , et bien sur en fruits les abricots ( même si je sais que la saison commence tout juste ). Avec tout cela en tête , je n'ai plus qu'une seule chose à faire c'est de passer en cuisine et mettre en pratique , voici le chemin  , le fil conducteur qu'il faudra suivre afin de pouvoir déguster ce met délicat !







Pour deux personnes  


Pour la marinade de la viande :

4 filets de canard 
1 cà s de miel 
1 c à c de poivre sichuan concassé
1 c à c d'épices cinq parfums 
5 cl de noyau de Poissy
2 belles échalotes 
2 oreillons d'abricots 
sel

Pour la cuisson de la viande :

10 g de beurre
1 c à s de miel
sel

Pour la sauce :

1 demi abricot coupé en dés 
2 cl de fond blanc de volaille    
2 cl de  Noyau de Poissy


Pour le râpé :

2 pommes de terre de taille moyenne 
15 g de beurre 
sel 
2 moules anti adhérent 





   A préparer la veille  : déposer les filets de canard , le miel , le poivre , l'épice cinq parfum , le Noyau de poissy , les échalotes et  les abricots  dans un plat et réserver au frais toute la nuit . 


Le lendemain , passer le tout au chinois  . 

Déposer les filets de canard et les échalotes dans une poele lorsque le beurre est fondu .Saler légèrement . Ajouter le miel , et cuire environ ( suivant la taille des filets )    une vingtaine  de minutes à feu  doux et napper régulièrement même très souvent les filets avec le mélange beurre / miel . Afin de donner un aspect laqué .

Râper les pommes de terre , ajouter le beurre fondu ,  le sel et le poivre . Déposer en un bon lit dans les moules et enfourner pendant 15 minutes à 180° , surveiller tout de même .  

Dans une autre poêle , lorsque le beurre est fondu , saisir rapidement les oreillons d'abricot.  Réserver .


Commencer ensuite à dresser votre assiette , ( pour les besoins de la photo , je n'ai pas mis toutes les quantités de viandes ) . Déposer le râpé  puis le filets de canard en étoile ( en ayant pris soin  à l'avance de le découper en biseaux) . L'oreillon d'abricot et l'échalote confite . 

Terminer en réalisant la sauce , enlever les filets de canard ( de la poêle ) , pincer les sucs , dégraisser . Déglacer  avec le Noyau , flamber , incorporer le fond de volaille . Réduire quelques instants afin de donner un aspect sirupeux à vôtre sauce , joindre l'abricot coupé en dés , puis napper la viande avec . Après , vous n'aurez plus qu'à déguster en passant de l'acidulé au sucré et  légèrement tendre de la pomme de terre . 

C'est ainsi que s'achève cette session pour moi , et je vais aller jouer les curieuses afin de découvrir les recettes de mes compagnes . En parlant de cela , si vous jetez un oeil sur le billet de marie-france , vous constaterez que la date n'est pas la bonne , mais pour tout vous dire c'est de ma faute ,, enfin peu importe l'important est de s'être prêté au jeu !!!! Ce qu'elle a fait divinement !!! Alors qu'est ce qu'on dit quand c'est comme ça ??? On dit ..........Merci
Philou !!!   





                                     
 
   
   
   
   
Tag(s) : #Volaille

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :